RECHERCHER SUR LA POINTE :

©Jacopo Bellelli.

Les murmures de l'ombre

En ce moment

«On ne transmet pas que des gênes, on transmet aussi des histoires»: entre les liens qu’on croit brisés et les bégaiements de l’histoire, Mélanie Rullier a conçu cette création en remontant le fil de ses ascendants. Membre d’un groupe de police auxiliaire, un de ses grands-pères a collaboré avec les nazis et le régime de Vichy. La metteuse en scène, assistée de Karine Jurquet, a réuni six interprètes qui cosignent aussi l’écriture pour affronter ce lourd héritage.

En naît une mise en abyme: Agnès, après une brève liaison avec un homme dont les opinions politiques se révèlent extrêmes, décide d’en faire un spectacle et se souvient du secret familial apparu au grand jour vingt ans plus tôt.

Autour de la table, dans les registres divers qu’emprunte le spectacle, la famille des Murmures de l’ombre se fait condensé de la société, de l’Europe d’aujourd’hui où refont surface les fantômes fascistes d’hier. 

Teaser:

Les Murmures de l’ombre, de Mélanie Rullier / Cie Un jour en juin, avec Pauline Desmet, Dominique Laidet, Marie-Pierre Menzel, Tristan Schotte, Sarah Siré et François Sikivie. Jusqu’au 22 octobre 2022 au Théâtre de la Vie, Bruxelles.

Bord de scène avec l’équipe artistique après la représentation du vendredi 21/10.


Vous aimerez aussi