RECHERCHER SUR LA POINTE :

Parler (et écouter) derrière les murs

Scénographe et metteur en scène après avoir été longtemps éducateur dans les quartiers dits difficiles de Marseille, Nicolas Mouzet Tagawa conçoit des univers scéniques aux allures d’installations. Le Site – sa nouvelle création, soutenue par l’Atelier 210 – a vu le jour à l’Océan Nord, dont le plateau offre de beaux jeux de profondeurs. De parois mobiles, un mur s’érige, au pied duquel des êtres sans visages avancent obstinément. Victimes ou sentinelles? Si le contexte actuel fait inévitablement songer aux murs-frontières et aux populations déplacées, les murs du Site se meuvent, des brèches s’ouvrent, laissant s’infiltrer la fiction, le conte d’un lieu et des figures qui l’habitent, la mélodie de la présence et l’évocation de l’absence.

«En fabriquant des espaces très simples, on peut créer des relations très complexes. On dit souvent que l’espace, c’est de la pensée. Je me suis demandé ce que cela donnerait si la pensée devenait de l’espace.» Comme concrétisée par les fils que tirent les interprètes dans le spectacle, la réflexion du créateur articule le vertige de l’invention et l’exploration ludique, côté scène et côté public.

Bruxelles, Océan Nord, jusqu’au 2 mars – 02.216.75.55www.oceannord.orgwww.atelier210.be


Vous aimerez aussi